Actualité du REC

le 8+ en force (le vent aussi)
Lundi, 23 Novembre 2009 21:26
C'est le club du TER de lorient qui organisait la journée nationale du Huit. C'est l'occasion de ramer sur le bateau roi de l'aviron (source avironfrance.asso.fr) en pointe donc. De quoi contenter les pointus en manque de compétition. Une excellente participation cette année, puisque pas moins de 22 huit sont engagés, certains clubs ramant traditionnellement en mer (St Malo, Plougonvelin...) ont fait le déplacement en nombre. --Rennes, 7h00-- Rendez vous matinal plaine de Baud pour les 9 rescapés des deux huit initialement engagés par le REC. Les blessures, et il faut bien le dire, des conditions pas franchement favorables, sont venues a bout de la motivation de certains. --Rennes 7h30-- Départ de la plaine de Baud, les yeux encore tout collés. --Lorient 9h00-- Arrivée sous une grosse pluie qui mouille pour la première voiture, --Environs de Ploërmel - même heure-- La deuxième voiture essuie la même tempête, compteur scotché a 90kmh, sans visibilité sur la route, la remorque des régates rennaises qui transporte nos bateaux est derrière (à 50 km/h). Dans nos têtes, tous, nous nous demandons ce que nous faisons là, mais quelle mouche nous a piqué ? --Lorient, étang du Ter aux environs de 10h-- L'équipe organisatrice nous annonce que la compétition est maintenue, la météo se calme, il ne pleut plus (on aura juste le droit à quelques grains de temps en temps). Mais le vent est toujours présent, il force tous les équipages à la plus grande vigilance lors du montage et de la manipulation des bateaux. Les courses se dérouleront avec un gros vent pour (je rajouterais vagues pour). Heureusement, à l'alignement c'est un poil plus calme. Sympa le balisage des lignes d'eau mis en place sur le bassin. Sympa aussi (ou pas) l'embarquement les pieds dans l'eau... --Etang du Ter (Lorient pour ceux qui n'auraient pas suivi) 10h30-- Début des courses, 22 huits sont engagés cette année ! Onze séries sont donc prévues, plus les courses minimes qui eux feront du quatre barré. L'équipage du REC-A (1 Julien, 2 François, 3 Régis, 4 Yves, 5 Aurélien, 6 Loïc, 7 Fred, 8 Marc) affronte en série un huit du scorff, complété par … Benoît !! Seul rescapé du huit n°2, qui participe à sa première compétition (d'aviron). Le départ est donné pendant une accalmie, l'équipage du REC prend rapidement les devants, et creuse l'écart sur tout le parcours. Les 500m sont bouclés en 1minute 39 secondes, l'équipage du scorff terminera 20s plus tard. A l'issue des séries, le REC se place 6e. Hennebont prend une belle première place en 1'30, talonnés par les régates Rennaises (1'31) et l'équipage de St Malo 1, qui s'en sort très bien pour un équipage mer. La suite (et fin) de cette journée se fera en finale B pour le REC. Cette fois, oubliée la course en série un peu prudente. Nous attaquons plus fort, il fallait bien cela pour se défaire du bord à bord avec les autres. La victoire se dessine lentement mais surement et nous terminons premiers en 1'36, dans des conditions plus difficiles, le vent ayant fortement dégradé le bassin comparé à celui de la série. Sur cette finale, l'équipage a dû se séparer de son AYLINGS (coque banane, chewing-gum, mais bon sang qu'on l'aime bien quand même, probablement en raison de ses réglages qui font pâlir la scuderia! Une source non officielle nous a d'ailleurs confié le rapprochement des ingénieurs de Maranello avec l'équipe technique du REC, affaire a suivre…), au profit d'une coque Véga. Il faut le noter, on sent la différence. Bravo à Benoit qui remporte aussi sa finale et découvre les sensations du bord à bord jusqu'au finish. La finale A sera remportée par Hennebont, lors d'un beau finish en bord à bord avec les régates Rennaises et St Malo, qui, après un enlevage de folie, arrachera la seconde place. Un grand bravo à Hennebont qui aura su conserver son titre, et aux rameurs de St Malo qui auront prouvé qu'ils sont aussi à l'aise en mer qu'en rivière (nb: ne pas leur faire la remarque "ah c'est des conditions pour vous ça!", ils en peuvent plus). ps: La révolution est en marche …