Actualité du REC

Un double rennais tout bronzé !
Lundi, 26 Octobre 2009 12:41
L'édition 2009 des championnats du monde d'aviron de mer a été placée sous le signe des éléments. Ah ça oui, nous avons eu des conditions toniques ("ultra-marines" diront certains) avec des vagues, du vent, mais aussi du soleil ! Bref, de la mer comme on aime et que du bonheur ! Un bonheur conforté par les résultats obtenus par nos deux équipages !!
Le podium du double homme (avec Pornic et Hennebont)

Vendredi : séries éliminatoires Le quatre (Marc, Régis, Yves, Guillaume, barreur : Stéphan) ouvre le bal et décroche avec brio (4è sur 15) son billet pour la finale. En double, Jérôme et Nicolas suivent le pas dans leur tiers de finale (car 50 engagés). Après un bon départ, nous faisons course en tête sur 1500m avant d'être doublés par Hennebont. A l'approche du premier virement de bouée, les positions sont acquises. En vent de travers, avec une houle de 1m50, nous jouons avec les éléments. L'objectif est simple : ramer même si ça bouge tout le temps et que se diriger est parfois complexe. Second virement, un long bord de surf ! Enfin un parcours exigeant avec en bonus une fin tout en descente. Samedi : finales pour tous les rennais ! Les conditions météo ont forci depuis hier. Le comité d'organisation a quelques inquiétudes pour la sécurité. Le parcours est raccourci et il n'y aura pas de bord au-delà de la digue. L'ordre des courses est chamboulé et la finale du 4 hommes est lancée la première. Comme prévu, le parcours fut tonique. Le vent rend difficile le placement sur la ligne, mais nous tenons notre position. Départ bien anticipé avec le premier coup lancé juste avant le top. Nous lançons bien le bateau en cadence haute. Il fallait bien cela pour se détacher du peloton. Les conditions sont dures, vent contre et mer bien formée. En mois de 50m, tout le monde est trempé, mais il faut faire avec. Quelques vagues nous scotchent ou rendent impossible le dégagé. Mais c'est pareil pour les autres. On ne lâche rien. Bonne surprise, nous tenons Saint malo 2 à quelques longueurs. Petit à petit nous prenons un rythme de train. En fin de premier bord, nous nous retrouvons à hauteur de Paluden et Plougonvelin. Un peu plus rapide et grâce à une bonne trajectoire sur la bouée, nous sortons avec 2 longueurs d'avance. Ce bord est au large, mais protégé par la digue. Il est donc un peu moins dur. Nous cherchons à retrouver notre technique. Cela nous permet de contenir le retour des Finistériens. Encore un bon virage de bouée. Nous relançons immédiatement 3/4. Cette fois nous creusons un écart. Le grand bord de retour est encore différent : vent et houle portant, mais la mer est toujours formée et irrégulière. Les conditions "avec" nous soulagent physiquement, mais il ne faut pas se reposer dessus puisque les autres sont dans le même cas. Nous recherchons la longueur cette fois et tentons de prendre les surfs. Ils sont plutôt moyens, sauf un énorme que nous réussissons à tenir sur presque 100m. Derrière, Plougonvelin se fait un peu balader par la houle. Saint-Malo 2, les passeront grâce à leur maitrise du surf. Mais ils sont trop loin pour nous inquiéter. Sur ce dernier bord, nous remontons un peu les Polonais. Mais ils tiendront bon. Nous finissons 8e! Une très belle place. Qui plus est devant les clubs bretons qui nous avaient dominés jusque là, et re qui plus est sur leur terrain (de vraies conditions de mer). St Malo remporte son troisième titre mondial devant Marseille et Barcelone. A l'issue de la troisième réunion des chefs de bord, décision est annoncée d'un second parcours de repli pour les doubles et solos. Une fois encore le parcours est raccourci. La finale sera donc jouée sur environ 4 km. Les 24 équipages occupent au mieux la petite ligne de départ. Pooooo c'est parti avec un départ canon de Pornic que l'on ne reverra plus qu'après la ligne franchie en tête. Notre départ est bon, mais une erreur d'appui nous pousse après dix coups sur tribord et provoque un abordage. Pas trop de panique, mais du trio de tête nous passons à la queue de peloton. Nous restons concentrés et repartons de plus belle pour refaire le retard. A la première cardinale, nous devons être 10è. Avant la seconde, nous lançons une accélération pour passer au mieux la bouée. Petit tampon à la sortie, mais nous sommes désormais 5è. Virement de la cardinale Ouest et départ au taquet en surf. En 200m nous rattrapons deux équipages. La troisième place est désormais pour nous !! Nous rejoignons la ligne de départ, virons les deux balises et remontons de nouveau en vent contre. De nouveau, il faut éviter la zone de mouillage avec ses énormes bouées métalliques, les deux voiliers et surtout lutter contre les irlandais qui rêvent de nous croquer. 500m, 200m, 100m... trois coups. C'est fait !!!! Axel et Arthur (Hennebont) terminent seconds à une vingtaine de secondes de nous. Nous partageons la même joie. De ce championnat, les clubs bretons repartent avec deux titres (4x+ SH et solo H), deux médailles d'argent (solo H et 2x SH) et nous en bronze. Chez les filles, Lausanne décrochent une très belle médaille d'argent. L'année prochaine, les championnats seront à Istanbul. A nous de nous y préparer pour faire tout aussi bien. Pour tout savoir sur ces championnats Quelques photos de la course des quatre Le résumé sur le site de la FISA
Le départ de la finale des 4

Les derniers coups avant la fin

Un aperçu des conditions (premier bord)

Le mot de la fin, merci à tous nos clubs amis, bretons et d'ailleurs, pour la bonne ambiance et la bonne entente pendant ce long week-end.