Actualité du REC

Régataïades 2015 - le retour
Écrit par marc   
Lundi, 11 Mai 2015 20:26

Cette année les Régataïades de Nantes ont repris leur place après 2 ans d'absence. C'est une régate internationnale étudiante avec une compétition sur 1000m le samedi, une seconde compétition sur 500m le dimanche, et une soirée entre les deux bien sûr.

L'UNA et ces bénévoles ont fait un gros effort et ça a réussi. Les équipages venaient d'un peu partout : région parisienne, Toulouse, Rennes, Nantes... mais aussi 4 délégation étrangères : Karlsruhe (Allemagne), Belgrade, Barcelone, Wrocław (Pologne). C'est une régate qui permet notamment aux équipages universitaires de se tester 2 semaines avant les Championnats de France. Mais qui est aussi intéressante par la disposition d'un bassin avec les lignes de bouées complètes et de départs tenus. A 100 km de chez nous, il est difficile de se priver d'une telle occasion!

Côté REC, 3 équipages engagés: 1 8+ masculin de Supelec, un 4x féminin d'agrocampus et un 4x mixte d'agrocampus (qui concourera en masculin, le 4x mixte n'étant pas au programme). Ces rameurs ont tout juste 1 ou 2 ans de rame derrière eux. C'est donc un grosse expérience avant les championnats à Bourges.

Nous nous donnons donc RDV le samedi matin à 6h15 au club, car la réunion des délégués et les courses commencent tôt. On s'interroge sur la météo car on sort d'une semaine avec beaucoup de vent et de la pluie, mais le ciel semble légèrement apaisé en ce matin.

La première course est un chrono pour toutes les équipes. Supelec se place 13ieme sur 16, mais au sein d'un groupe d'équipages assez proches. Le samedi aprèm, il y a d'abord les séries à 4 puis les finales. Nos rameurs et rameuses découvrent la tension d'un départ tenu pour une course en ligne. Pas trop de soucis pour s'aligner, les manoeuvres répétées Plaine de Baud portent leur fruits. [résultats]

sam_dep

Les départs tenus pour les courses du samedi

sam_serie8

Supelec dans sa série (au premier plan, face à l'ESCP et Belgrade)

sam_4xF

Le 4 féminin d'agro

sam_4xM

Le 4x mixte agro contre ESCP

La soirée est l'occasion de discuter avec les autres écoles et les délégations étrangères. Après 2 ans d'absence, les collectifs des écoles ont bien tournés mais l'UNA s'assure que ses traditions ne soient pas perdues.

Dimanche, on s'accorde un peu de récup en ne mettant le réveil qu'à 8h. Le bassin est déplacé de la Jonelière vers Motte-Rouge. Il ne permet plus que des courses à 3, mais il est tout juste devant la promenade de bout en bout. Un must pour les spectateurs. Et ceux ci sont assez nombreux car le soleil est de la partie et tout le monde est de sortie.

En série, Supelec fait un bon départ et prend quelques mètres sur l'ENSEA. Entre les 2 bateaux l'Université de Belgrade prend une nette avance. Mais au train l'ENSEA remonte nos Rennais et passe un peu devant. Supelec ne lache rien, mais reste derrière pour 7/10ieme de secondes. Ce chrono leur permet toutefois d'être devant Supéaro et Barcelone. Ils sont qualifiés pour la finale E avec comme adversaire ... l'ENSEA (finale à 2).

dim_align

Alignement pour la série de Supelec (ENSEA, Belgrade au milieu et Supelec au fond)

dim_serie8

Début de cette même course!

Avant cette finale, le 4 féminin de l'agro réalise aussi une bonne série et accède ainsi la finale B. Le 4x mixte ne peut pas grand chose contre les 4 masculins et sera en finale C.

dim_align2

Le 4x miste agro (premier plan) au départ de sa série

dim_serie4

Début de la course du 4x féminin agro

Supelec/ENSEA ... au départ svp. Les 2 quipages sont au départ. Cette fois l'ENSEA réalise un bon départ et Supelec se loupe un peu. Leur point fort en série n'est plus: un pointe de retard après 20 coups. Cependant, tout l'équipage reste mobilisé. Au train ils tiennent l'ENSEA, remontent un peu. Mais l'ENSEA ne faiblit pas et tient son niveau. Nos Supelec ne trouverons pas la faille et craquent sur la fin. L'ENSEA gagne cette finale E avec une demi coque d'avance. Une déception pour nous car il y avait la place pour être devant, mais une belle course quand même. Et même 2 très belles courses avec la série.

Dans leur finale B, les agros, bien parties, sont perturbées par un équipage qui remontait le bassin sans autorisation. Elles sont obligées de s'arrêter de ramer. L'arbitre n'arrête pas la course et l'ESSEC en profite pour prendre 30m d'avance. Les agros repartent et reprennent du terrain mais sur 500m c'était impossible de rattraper tout ça. Bref, une sorte de non-finale mais une belle course en série pour atteindre la finale B.

Le 4x mixte, lui va remporter sa finale C contre l'ESCP.

Enfin, concluons ce reportage par le terrible duel des 2 meilleurs bateaux en 8+ masculin Karlsruhe/UNA. Le samedi, l'équipage nantais réussit à tenir Karlsruhe pendant 800m mais craquent sur la fin pour s'incliner de 5 secondes (on est sur des temps de 2'44 pour les connaisseurs).

Dépités, ils n'ont qu'une chose en tête, prendre la revanche le lendemain. Les chronos en série annoncent la couleur : 1'18 pour Karlsrue contre 1'19 pour l'UNA. En tiers de finale, idem. La finale A est immanquable. Bord à bord du début à la fin, énorme cadence des 2 bateaux qui n'auront probablement jamais plus d'un 1 mètre d'écart. Hormis sur la ligne, personne ne peut dire qui a gagné, et c'est Karlsruhe qui est devant en 1'16"3 contre 1'16"7. Le troisième est relégué à 6 secondes!

On rentre le dimanche soir, pas trop de bouchon sur la route, c'est cool. On lave,on remonte tout et on se libère vers 21h! Encore 2 semaine de préparation et direction Bourges pour les championnats de France!

On remercie l'UNA pour son accueil et cette organisation. Leur pari de relancer les régataïades est réussi, la météo a joué le jeu et l'esprit qui y régnait est toujours là.

group