Actualité du REC

Raid Lorient-Groix: du vent, du courant et du soleil!
Écrit par Anne P   
Jeudi, 26 Juin 2014 13:57

Quelques mots, à froid maintenant, puisque notre périple a eu lieu mi-mai, sur cette traversée mémorable. On nous avait prévenus : la traversée Lorient-Groix peut être tranquille... ou pas. Nous n’avons pas été déçus : nous avons connu les deux !

Petit rappel du contexte : partis à 4 de Rennes (Gilles, Aude, Steph et moi-même) trop tôt pour un samedi matin, nous retrouvons Nathalie (ancienne du Rec et maintenant du club de Nantes Léo Lagrange) à Lorient.Après la préparation des bateaux, un petit briefing et un déjeuner sur le pouce, c’est le départ. Départ que nous préférons oublier, tant il a été chaotique. Mais l’une des raisons de nos difficultés, dont nous avons très vite pris conscience, c’est que la mer était vraiment démontée. Et pendant environ deux heures contre le vent et le courant (2h temps réel mais 4h temps ressenti), nous avons été arrosés, secoués, remués en tous sens avec l’impression d’être sur des montagnes russes. Bravo à Nathalie, d’ailleurs, qui a vraiment bien géré la barre, et réussi à garder son sang-froid et à nous rebooster lors des moments de fatigue. Et merci à Gilles, qui en 4 a permis de stabiliser le bateau, tout en décollant de nombreuses fois. Un fameux périple, donc, au terme duquel nous sommes arrivés sur la plage des grands sables, seule plage convexe d’Europe, ou un goûter nous attendait. Goûter que nous n’avons découvert qu’après avoir mangé nos victuailles, car il était caché derrière une dune de sable». Nous avons donc été « forcés » de manger deux fois ! La ballade initialement prévue était plus longue, puisque nous étions censés faire le tour de l’ile. Mais au vu de l’état de la mer sur la côte Nord, les organisateurs ont préféré nous éviter de longer la côte moins abritée.

Après ce petit encas, retour au bateau, pour une dernière longueur au terme de laquelle se trouvait le port Tudy. Ensuite, direction le camping, l’installation, la douche, pour arriver à l’essentiel : l’apéro ! Apéro qui se déroula en plein air, avec vue sur Port Lay (super !) et pour se mettre en appétit, de la charcuterie locale de premier choix (réellement top).Vint enfin la soirée, avec son kig ar farz (genre de pot au feu breton vraiment copieux, et vraiment très bon), ses chansons (la distribution d’un recueil  de chants marins a permis à tout le monde de pousser la chansonnette) et son véritable animateur/ chanteur/ guitariste. Dans une ambiance très sympa. Le lendemain, nous avions quartier libre le matin pour visiter l’île, sous un soleil radieux, que demander de mieux. Ce qui nous permit de tomber sur une jolie petite plage isolée,  où nous serions bien restés un peu plus s’il n’avait pas fallu rentrer. Donc retour au port.  Petite photo souvenir pour immortaliser ce WE, suivie de la mise à l’eau des bateaux, où nous avons manqué de perdre Aude (en la mettant à l’eau en même que le bateau) et ce fut le retour. Cette fois, sur une mer d’huile.

Pour conclure, vraiment un super WE : de l’action, de l’émotion, et des chansons !

Voici le lien pour découvrir les superbes photos envoyées par le CNL de Vincent Rochereau : https://www.icloud.com/photostream/fr-fr/#A6JtdOXmJq5xks