Actualité du REC

Régates du boulet, ou le "REC à l'anglaise !"
Jeudi, 11 Avril 2013 17:35

Petit topo, un peu à froid, après nous être remis de nos émotions.

Une course vraiment sympa, dans une ambiance super conviviale.
Des tenues recherchées (entre bonnet péruvien, lunettes flashy et moumoute colorée, l'inspiration ne manquait pas).

Un accueil au top le matin, avec petit café, baguettes de pain, confiture et caramel au beurre salé maison pour prendre des forces.
On découvre aussi que notre yolette est déjà armée, et qu'on n'a plus qu'à se glisser dedans (l'histoire montrera que ce n'est pas si évident que ça)


Une nouveauté depuis l'an dernier: un départ dans l'esprit 24h du Mans (le barreur doit rejoindre la yolette, après une petite course sur la plage, pour finir les pieds dans l'eau), qui a occasionné quelques difficultés à la barreuse (moi-même), qui, sous le coup de l'émotion, ne savait plus très bien où était son siège.

Donc après un démarrage un peu retardé, les gars démarrent la première course, à 200%.
Nous avions eu la chance de passer le matin dans le deuxième groupe, et après avoir pu observer les différentes techniques (virage large, nage dénage des Régates...) nous avions sous le coaching de Martin, plus aguerri, mis au point une stratégie.

Stratégie que nous avons appliquée, somme toute (ne pas arrêter de ramer dans le virage, commencer à virer à une certaine distance...), mais en prenant la bouée, disons, par la gauche. (prise de conscience un peu tardive, suivie d'un léger flottement, puis d'un "tant pis, on continue", merci Martin pour le self control)
Après le virage, plutôt bien passé, même si pas du bon côté, les gars mettent toute la gomme, et réalisent l'un des meilleurs temps de retour; mais handicapés par le retard pris auparavant, nous finissions deuxième,
A noter que nous sommes accueillis par la Sécurité par des "alors, vous êtes anglais?"
En clair, trop la classe.
Et au final, nous ne somme pas éliminés (merci les juges, merci Feins) ce qui nous amène en finale B ( déjà pas mal quand même)

Après un bon petit repas (important de ne pas se laisser abattre), entre l'andouille de Philippe, les petits gâteaux de Jean-Paul, et une petite bouteille de rosé, nous étions au top pour, tout d'abord passer à la postérité ( tous les équipages ont été pris en photo) puis enchaîner sur les finales.
A noter également, une petite tentative de corruption de la part de Gilles vis à vis des juges (vous prendrez un petit coup de rosé)

Après les finales D et C, c'est à notre tour.
Tout se déroule, là encore, presque sans encombre , la barreuse (encore moi-même) ayant toujours du mal avec ce satané siège
Donc encore du temps perdu au départ.
mais cette fois, la bouée est prise du bon côté (on s'est dit qu'il fallait créer la surprise), et on réalise une belle course (mais avec le retard, on finit deuxième).

bon, on s'attendait quand même à avoir un petit prix pour la course la plus originale, mais c'est loupé (une équipe a eu le prix du meilleur costume, en revanche).

Donc on peut vraiment dire merci à Feins, qui pour finir, a ramenée la yolette, et nous a aidés à la réarmer;

Vraiment une belle journée,