Actualité du REC

Championnats de France d'aviron de mer
Écrit par   
Lundi, 08 Octobre 2012 10:17

Ce championnat fut une très belle édition avec de vraies conditions maritimes et sans report de course (contrairement à Dunkerque). Cette année, il y avait une série pour tous nos équipages afin d'atteindre les finales. Ce furent des parcours très intenses.

Les 4x+ féminin ouvrent le bal et les deux bateaux se qualifient en terminant 7/22 et 14/22 (il fallait être dans les 15). Puis les 4 gars: l'équipage n°1 passe en étant 6/26, mais le second équipage sera en finale B (21/26). En double, Anthony et Thierry sont 18/21 en donc en finale B (pour eux il fallait être dans les 12).

 

Alors qu'il a fait beau tout vendredi, les finales du samedi se feront sous une petite pluie.

En finale B, le 4 barré (Gabriel, Médéric, Eric, Stéphane, b:Aude) se place 5ieme soit 20ième/26 au général. Le double (Anthony, Thierry) se place aussi 5ième soit 29ème/42 au général.

La météo ne change pas vraiment pour l'après midi. En finale A du 4 barré féminin, l'équipage (Fabienne, Claire, Gwen, Mylène, b:Nicolas) est 8ième (malgré une fin de course réalisée sans la barre cassée sans raison connue) et l'équipage (Cécile, Céline, Valérie, Valérie, b:Marc) 13ième.

Lorient-FS4_REC_REC

Enfin, le 4 barré masculin (Jérome, François, Régis, Cédric, b:Nicolas) est 6ième à l'issue d'une course extraordinaire avec un départ de toute beauté et un bord à bord avec Plougonvelin et le Rowing Club de Marseille sur la moitié du parcours.

Lorient_HS4x_depart

Voilà pour les résultats, commentaires à suivre... et infos critérium à suivre aussi ...

--

Petite histoire du championnat de l'équipage SF n°2, par son barreur:
Nous voici donc au départ de la série qualificative où il faudra être dans les 15 pour accéder à la finale A.
On réussit à se positionner sur la ligne sans être serré par les autres. Mais cette position nous imposera de passer la première bouée à l'intérieur du peloton. J'arrive à bien repérer les 3 minutes puis la minute et on prend un départ bien anticipé. Nous sommes en première ligne, parfait pour éviter les embouteillage à la bouée.
Mais un gros loupé nous fait perdre notre avance et notre vitesse. Nous nous retrouvons en milieu de peloton au niveau de la bouée. Les premiers bateaux sont passés sans se géner. Mais pas nous.
L'embouteillage nous fait perdre du temps. Une fois dégagé nous repartons, mais on est derrière au niveau de la 15ième place ... Plougonvelin et Lorient sont en bord à bord avec nous. Nous résistons, mais avec la mer un peu plus formée, nous cédons du terrain.
Cherbourg, un autre bon équipage, est en bord à bord avec nous. Elles font une fausse pelle. Ni une ni deux je demande 10 coups aux filles afin de les décaler au maximum et de les "assommer". Feins, parti derrière, nous a alors rattrapé et doublé, mais ne semble pas à l'aise.
Nous avons du mal dans les vagues du ce long bord, mais on s'accroche, on reste à 2-3 longueurs. Après ce bord vient un bord conditions avec. Nous retrouvons alors notre ramerie et on remonte sur Feins et Lorient.
On réussit à prendre des bouts de surf. On remonte Feins, on passe même une pointe devant. A ce moment Feins fait une embardée. Même tarif que Cherbourg, je demande 10 coups immédiatement (on apprendra ultérieurement qu'elles ont eu un pb de barre) et on passe devant.
On s'est rapproché de Lorient. Ensuite on tombe sur un bord de travers qui ne change pas grand chose. Dernier bord vers l'arrivée. On se rapproche de Lorient par l'extérieur. Mais Lorient prend un cap vers la ligne ... de départ et nous pousse à l'extieur. Par prudence, on ralenti un peu pour repasser derrière et prendre le bon cap.
Lorient change aussi. On tente de les attaquer un peu, mais ça ne passe pas. La qualification est acquise, on est 14ieme.

Viens alors la finale le lendemain. Je prends les 3 minutes, mais la minute n'est pas donnée de manière cohérente : seulement 1'55" après les 3 minutes. Que faut-il croire : le repère de la minute et prendre le risque de partir 5 secondes en avance... ou bien les 3 minutes et prendre le risque de partir derrière et de coincer dans les embouteillages à la première bouée ...
Je remarque que le chrono de la minute correspond à celui de la veille. Je prends donc la décision de me caler sur la minute. Un autre bateau aura fait le même choix. Bien mal nous en a pris... nous volons le départ. Mais il n'y a pas de rappel général, juste un pénalité pour nous 2, la course est belle et bien lancée.
Cette fois pas d'erreur sur les premiers coups, on arrive sur la bouée en peloton, c'est chaud. Un bateau fort nous rattrape mais on est prioritaire, je le leur le fais entendre. Ce bateau ralentit un peu ... on passe la bouée ... puis nous dépasse. Ouf, le plus gros risque de casse est passé.
Tregunc et Lorient nous rattrapent. Comme la veille on se fait passer dans les conditions les plus fortes. Après un mini bord de travers, nous retrouvons le bord avec. Comme la veille, on arrive à retrouver de la vitesse. On revient sur Lorient.
C'est alors que Lorient s'écarte sans raison apparente de la route directe et se met à l'extérieur. De plus, elles passent dans une zone plus clapoteuse. On profite alors de cette porte ouverte pour relancer en s'aidant de petits surf. En moins de 15 coups nous voilà à leur hauteur. On vire la bouée sérré, et on se retrouve 1 longueur devant. Mais Lorient s'accorche dans le bord de travers qui suit.
Pour cette finale, il faut faire un boucle avant de repartir vers l'arrivée. Nous repartons donc pour le bord et ses conditions difficles. Lorient va alors nous dépasser une nouvelle fois!
Même schéma qu'à la première boucle, on se fait distancer et encore plus nettement. Au moment de virer pour retrouver le bord avec, on relance avant même la fin du virage. On a 4-5 longueurs de retard.
Malheureusement le début du bord est un peu décousu. On ne remonte pas. Mais finalement on trouve quelques surf efficaces. Lorient va alors commettre ... la même erreur qu'au tour précédent: elles s'écartent! On est un peu loin mais on relance série sur série. On remonte on vire la bouée en bord à bord ... mais c'est nous qui sommes à l'intérieur. On se retrouve tout juste devant!
Viens alors le bord de travers, un seul objectif, tenir face à Lorient malgré le gros effort fourni juste avant. Il n'y a plus de bord difficile, on repart vers l'arrivée avec le vent dans le dos.
A la fin du bord, Lorient est derrière et ne nous remontera plus. Mais devant il y a Tregunc, et nous remontons sur elles. A la dernière bouées, à 600m, nous sommes à une longueur.
On donne tout, mais l'équipage est déjà bien entamé et nous sommes un peu juste. Tregunc arrive à contrer nos attaques. Nous finirons 5 secondes derrières. Il est probable que Trégunc ait retenu la leçon de la régate de st-Malo, où avec l'autre équipage, on les avait surprises et battues à l'enlevage.

Du fait de notre pénalité, nous perdons une place et seront classés 13ième. J'aurais pu porter réclamation sur la procdéure de départ dont je suis convaincu qu'elle n'était pas au point sur la manip de boules noires. La veille, elle s'était déroulée de manière parfaite et j'avais pris un départ au 1/10ieme près.
Mais à moins que quelqu'un n'est filmé la procédure, il était difficile de prouver une erreur.
Cette fois ce n'est pas passé, et c'est clairement de ma responsabilité. D'un autre côté, ce départ anticipé nous a peut être aussi permis d'éviter un embouteillage à la première bouée ou une casse, on ne saura jamais.
Cela n'enlève rien à cette course et à l'effort des filles. Le duel avec Lorient aura été magitral.