Actualité du REC

La Garonne fait grève !
Mercredi, 14 Mars 2012 22:37

Après 8 longues heures de route, Toulouse se profile à l’horizon. Notre équipe arrive dans le gymnase de Supaéro aux allures d’un camp de réfugiés (340 lits couchette installés pour l’occasion). Toute la nuit, les étudiants arrivent de partout : en tout 48 équipages dont 23 huit masculins (Barcelone, Londres, Nantes, Paris, Angers, Marseille, Polytech Savoie et bien d’autres) et vers 1h du matin, les premiers chants commencent  mais le lever à 6h30 en calme plus d’un.

Tout était prévu de manière à être sur le pied de guerre, prêt à embarquer à 8h30 sauf… la Garonne. Une décrue couplée à un manque d’organisation sur l’eau empêche le départ des courses. Heureusement, l’UNA était là et tout est rentré dans l’ordre après trois heures de débâcle. Nous avons pendant ce temps pu profiter du soleil Toulousain allongés dans l’herbe.

Deux courses de 1000m étaient prévues pour nous départager mais sur toutes les finales prévues seules les premières ont eu lieu. Le Cac 40 d’HEI n’est plus à l’ordre du jour : notre huit décroche le 3’’16 au « 1000m » (sûrement plus proche de 850 en réalité…), ce qui nous place en 17ème position. Pas de finale donc mais l’équipage en a bien profité et a senti des débuts de progrès. Nous avions également un 4 mixte en course avec les 4 masculins qui s’est bien défendu mais n’est pas arrivé en finale non plus. Nous avons pu assister à de très belles finales, ce qui nous encourage encore à progresser. Les courses étant finies pour la journée, nous comprenons le surnom de Supapéro. En effet, dès le repas, l’ambiance est imposée par polytech Savoie à coup de chants en tout genre ! La soirée, qui se poursuit sur le même modèle, est pour nous l’occasion de rencontrer des équipages de tout horizon et de travailler notre anglais ! Le coucher un peu tardif et le passage de la fanfare de Supaéro à 4h30 rend le lever de 6h45 un peu difficile ! Nous reprenons nos places sur les berges de la Garonne dans l’attente de notre 500mètres. Un peu déçus par notre performance (1’’24 au 450 m pour le huit), nous maintenons notre 17ème place malgré tout. Les conditions de course n’étaient pas idéales non plus pour le 4 mixte.

Une fois nos courses terminées, nous avons réussi à négocier le bassin avec l’organisation pour profiter un peu plus de la Garonne et du soleil du Sud. Nous avons ainsi pu mettre directement en application les remarques précieuses d’Yves et travailler ce que chacun avait ressenti pendant la course. Pour le plus grand bonheur de tout le monde, nous avons pu constater des progrès. Epuisés par le week-end, nous avons passé la nuit à Supaéro avant de reprendre la route Lundi matin dans la bonne humeur !

 

A noter également la belle performance de notre 4x- de Chimie Rennes, qui termine 3e de sa finale A sur 1000m et gagne sa course sur 500m Dimanche. Félicitations a elles !!