Actualité du REC

Comment faire un « départ lancé arrêté/on repart sans élan » en 0 leçon
Mardi, 20 Décembre 2011 21:33

Tout commence le Samedi matin à 7h sous un soleil radieux. Heu non en fait on efface ça...sous la lune et la pluie... et Barneville Carteret eh ben c'est pas la porte à côté. Du coup on arrive à l'heure (enfin 10h25 pour 10h30, je dirais même plus… on est large !!!!).

Bref, nos charmants coéquipiers de Basse-Indre, Mathieu et Erwan, s'occupent de notre bateau (enfin, le leur qu’ils nous prêtent) pendant qu'on cherche en vain des infos sur le parcours et qu'on se prépare. Et hop hop hop, on saute dans le bateau (pas très artistiquement pour Marie^^) et on se dirige vers la ligne de départ (oui on aime se faire attendre, le départ est même repoussé pour nous le temps qu'on arrive).

La course se déroule dans le chenal, la mer, après quelques jours de tempête, n’étant pas très praticable. Un parcours d’environ 6 km.

 

2 min du départ, presque réglées, installées dans le bon sens près de la ligne de départ, et Fabienne obtient enfin quelques infos : 2 tours de parcours (on ne sait pas encore le sens de tourne des bouées mais bon, on ne peut pas tout avoir non plus).

Prêtes, on se lance : départ lancé grâce au compte à rebours d’un 4+ voisin ; et c'est parti pour une course effrénée ! En fait...eh ben non : expérimentation du serré Sandwich entre un 4+ juniors et un autre Double féminin. Quelques instants de galère, Fabienne s’essaie au Limbo pour éviter d’être assommée par la nage du double, qui insiste en nous demandant de dénager alors que nos pelles ne peuvent atteindre l’eau ! Et après un temps un peu longuet pour un départ de course, on repart motivées....

La course se déroule, Fabienne trouve à temps le sens de tourne, on s'améliore sur le passage de bouée, on double un double mixte et un quatre senior. On a même un petit rang de grêle à 300m de l'arrivée pour nous accueillir. On remonte un autre quatre, mais il passe la ligne avant nous.

Nous finissons 3èmes, avec un temps honorable. Notre ramerie n’était pas idéale, mais pour une première, c’est très bien.

 

Au final, belle course à faire et refaire... Ambiance détendue, des yoles, des doris, des bateaux étranges, des kayaks, du vin chaud à l’arrivée et médailles pour tous. Et pour les questions, pas de problèmes on se tient à votre dispo pour toute info sur un départ arrêté au poil.

Ah oui, au fait, c’est pas vraiment les culs gelés, mais plutôt les doigts de pieds… :-)

   

Marie et Fabienne en direct de la Manche, pour le Rec Aviron